Histoire

Un cimetière à galeries

Au 14e siècle, l’Europe est touchée par une crise démographique en lien avec la guerre, la famine et la peste. Rouen est lourdement impactée et doit créer un nouveau cimetière : l’aître Saint-Maclou.


Un lieu d’éducation

De 1661 à 2014, l’aître Saint-Maclou prend une nouvelle vocation tournée vers l’éducation : école pour jeunes garçons, puis de jeunes filles, école des beaux-arts… Pendant plus de 120 ans, les activités scolaires et funéraires vont même se côtoyer.


La nouvelle vie du lieu

En 2016, l’opération de restauration lancée par la Métropole Rouen Normandie est sans précédent dans l’histoire du monument. Aujourd’hui l’aître Saint-Maclou accueille plusieurs résidents autour de la cuture, l’artisanat d’art et la gastronomie et propose de nombreux évènements et  animations dans sa cour.

Aenean ante. tempus fringilla Praesent justo