19 mai 2021 > 1 août 2021

Créatures fantastiques

Loup-garou, gargouille, dragon, pégase, centaure, elfe, lutin, bestiaire anthropomorphe, silhouettes arachnéennes et autres insectes géants prennent ainsi possession de l’Aître Saint-Maclou, lieu chargé de légendes et de références macabres. Sculptures de toutes dimensions (du plus petit sujet fantasmagorique aux chimères à taille réelle), luminaires, panneaux muraux, l’exposition réunit une soixantaine d’œuvres en terre, verre et métal jusqu’au 1er août 2021.

Inspirées par la mythologie, le chamanisme, la symbiose avec la nature, l’univers chimérique des contes ou la bande dessinée, les créations mises en scène expriment une multiplicité d’états. Certaines sont douces, protectrices, bienveillantes, loufoques, symboles de prospérité et de richesses. D’autres, à l’inverse, incarnent la férocité, la sauvagerie, l’ignominie, la maladie et la mort. Présentées ensemble dans une ambiance empreinte de rêves et de mystères, elles témoignent des ambivalences qui affectent l’homme au plus profond de son âme.


Fruits des imaginations les plus fertiles et d’un savant mélange entre l’humain, l’animal et le végétal, ces créatures fantastiques racontent une relation entre les différents mondes du vivant. Elles rendent visible l’invisible et questionnent la vie sur terre. Notre planète n’est-elle pas peuplée d’êtres microscopiques avec lesquels nous cohabitons en toute ignorance ?