Carte blanche à Zelie Doffémont

Résidence artistique à l’Aître Saint-Maclou

À travers une résidence artistique, la REC de la Métropole Rouen Normandie en partenariat avec la galerie TELMAH donne carte blanche à Zélie Doffémont pour livrer sa vision de la danse macabre. Cette résidence de création de 2 mois a pour ambition de perpétuer le lien entre l’aître et sa vocation de soutien à la création.

« THE LAST DANCE – before the new world », l’œuvre issue de cette résidence, sera exposée dans la cour de l’aître tout l’été avec des temps de médiation et d’échange avec le public.


Du 7 juillet au 4 septembre : exposition de l’œuvre Zélie Doffémont dans la cour de l’aître – accès libre.

Les mardis et jeudis, de 19h30 à 23h : mise en son et lumière de l’œuvre par le Collectif Nos Années Sauvages à l’occasion des « Nocturnes de l’aître »

Les 3 et 4 septembre : Bal « Nos années sauvages »

ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS :
Mercredis 13 et 27 juillet, mercredi 31 août.

En savoir plus

L’ARTISTE

Dessinatrice et plasticienne, le travail de Zélie Doffémont s’articule essentiellement autour de la nature, de la monstruosité, de la toxicité. Inspirée par les gravures anciennes, les personnages emblématiques, la mythologie, la littérature et la science-fiction, l’iconographie médiévale et religieuse, l’artiste joue de ces codes pour en saisir une interprétation personnelle et contemporaine.

THE LAST DANCE – before the new world

Durant sa résidence, l’artiste
a travaillé sur une série de dessins alliant
ses recherches et ses inspirations avec
cette thématique de la Danse Macabre. Sous la forme d’installations composées de carreaux de faïence, des sculptures sont installées dans le passage de l’aile Ouest. C’est ainsi une danse entre humains sur le déclin et formes organiques qui se joue, rappelant la fragilité de l’Homme face à la Nature.

À cette création s’ajoute la contribution de Nos Années Sauvages, avec un videomapping de l’artiste Marc de Blanchard et un travail sonore du musicien Roches Noires. Cette mise en son et lumière sera visible dans la cour de l’Aître Saint-Maclou tout l’été.


NOS MÉCÈNES

La Régie des équipements culturels de la métropole Rouen Normandie remercie chaleureusement ses partenaires mécènes qui par leur investissement contribuent au financement des projets artistiques de soutien à la création de l’Aître Saint-Maclou : la DRAC Normandie, Maçons d’Aotefois et les ateliers Giordani.